Assistant(e) Maternel(le)


Assistant(e) maternel(le) agréé(e)

C'est une personne qui accueille habituellement à son domicile ou dans une Maison d’Assistantes Maternelles (MAM), moyennant rémunération, un ou plusieurs enfants, de manière régulière ou occasionnelle. Elle doit recevoir une formation pour accueillir les enfants et être agréée par le Conseil Départemental. Pour pouvoir exercer, elle doit obligatoirement obtenir un agrément.

Qu’est-ce qu’un agrément ?


Celui-ci est délivré par le service de Protection Maternelle et Infantile (PMI) du Conseil Départemental après vérification des conditions d’accueil : examen médical, environnement familial, taille et salubrité du logement, etc. L'agrément atteste que toutes les conditions sont réunies pour l’accueil de jeunes enfants (hygiène, sécurité des locaux, matériel nécessaire, équilibre du professionnel). Celui-ci précise également le nombre d'enfants pouvant être gardés simultanément, leur âge et les périodes d'accueil. Il est délivré pour une durée de 5 ans et permet de garder 2 enfants. Une dérogation peut être accordée pour garder 3 ou 4 enfants.


Quels sont les différents statuts d'assistant(e)s maternel(le)s ?


  • Assistant(e) maternel(le) indépendant(e) : employé(e) directement par les parents des enfants accueillis.
  • Assistant(e) maternel(le) de crèche familiale : employé(e) soit par une municipalité, association ou mutuelle.
  • Assistant(e) maternel(le) de l'Aide Sociale à l'Enfance : employé(e) par les Conseils Généraux, c'est une assistante maternelle agréée.
  • Assistant(e) maternel(le) des placements familiaux spécialisés : employé(e) par des associations spécialisées dans l'accueil d'enfants présentant des troubles graves ; c'est un(e) assistant(e) maternelle agréé(e).

Quel est le rôle de l’assistant(e) maternel(le) ?


  • Rencontrer les parents et l'enfant âgé de 3 mois à 3 ans pour parler des modalités de la garde : horaires, tarif...
  • Accueillir les enfants amenés par les parents.
  • Veiller à ce que les enfants placés sous sa garde s'alimentent correctement, ce qui implique la préparation de repas équilibrés adaptés à l'âge des petits.
  • Veiller à la sécurité des enfants : ne pas laisser d'objets pointus à leur portée, ne pas les laisser jouer seuls dans une pièce, etc.
  • Veiller à leur hygiène : bains, brossage de dents, changement de couches pour les plus petits...
  • Veiller à leur santé : s'assurer qu'un enfant prenne bien ses médicaments, désinfecter et panser les petites blessures, etc.
  • Proposer des animations aux enfants : petits jeux, danses, activités amusantes développant leur motricité, leur sens de l'équilibre...
  • Promener les enfants, à pied ou en poussette selon l'âge.
  • S'assurer que les enfants aient également des temps de repos et fassent bien leur sieste.
  • Accueillir les parents à leur retour et leur donner tous les détails de la journée.

A partir des 3 mois de l’enfant, l’assistant(e) maternel(le) peut proposer des activités d’éveil, adaptées à son âge: lecture d’une histoire, comptine, atelier pâte à modeler, coloriage...L’assistant(e) maternel(le) propose souvent aux enfants des activités en fonction des saisons et des moments de l'année: le changement de saison, la fête des mères et des pères, carnaval Pâques, Halloween, Noël...


Quelles sont les compétences professionnelles requises de l’assistant(e) maternel(le) ?


L’assistant(e ) maternel(le) doit faire appel à ses compétences propres et / ou acquises en formation, pour travailler dans des conditions optimales :

  • Un sens de l'organisation: Gestion de son rythme de travail, avec rigueur
  • Une aptitude à assumer les responsabilités : vigilance permanente
  • Une capacité d'adaptation : flexibilité et prise en compte de l’individualité de chaque enfant, pour le laisser s’épanouir.
  • Une faculté d'observation: Attention constante à chaque enfant, confort et bien-être

Quelles sont les formations qualifiantes pour devenir assistant(e) maternel(le)?


Juste après la 3ème (collège): 1 an pour préparer le DE d'auxiliaire de puériculture ; 2 ans pour le CAP accompagnant éducatif petite enfance. Ces diplômes, non exigés, sont vivement recommandés, avant d'obtenir l'agrément du Conseil Général. Les non-diplômés doivent suivre une formation de 120h.