La garde d'enfants en crèche


Les différentes solutions de garde d'enfants en crèche

Il existe un large panel de crèche et de solutions de garde proposant un accueil en dehors de votre domicile pour la garde de votre enfant. Chaque typologie de garde a été soigneusement répertoriée pour vous aider à mieux appréhender les avantages et les inconvénients de chaque modèle. Qu'elles soient privées ou publiques, conventionnées ou non, les crèches proposent en France plus de 400 000 places pour l'accueil d'enfants âgés de moins de 3 ans. Une offre importante qui toutefois reste en dessous des besoins des familles françaises avec en moyenne 800 000 naissances chaque année. L'attente d'une place en crèche est plus ou moins longue selon la zone de résidence de la famille, la recherche d'une place doit donc se faire le plus en amont possible.




La garde en crèche collective.


La crèche collective est gérée par une collectivité territoriale comme la commune et les services du département ou par un gestionnaire privé comme une association ou une société. Elle accueille les enfants âgés de 2 mois minimum à 3 ans (entrée à l’école maternelle) et peut recevoir jusqu’à 60 enfants. Dirigé par un directeur (puéricultrice, médecin ou éducateur jeunes enfants), elle est sous la surveillance du service départemental et de la Protection maternelle et infantile (PMI). Sa structure doit compter un personnel encadrant à raison de : un professionnel pour 5 enfants qui ne marchent pas, un professionnel pour 8 enfants qui marchent. La crèche collective peut bénéficier de subventions de la CAF.


La garde en crèche familiale.


Le principe de la crèche familiale, appelée également accueil familial, est simple: votre enfant est gardé par une assistante maternelle agrée, à domicile qui accueille de 1 à 4 enfants. Elle les emmène un à deux jours par semaine dans les locaux de la crèche familiale pour y découvrir la vie avec d'autres enfants et favoriser leur éveil. Placée sous le contrôle et la surveillance de la protection maternelle et infantile (PMI), elle est gérée par une collectivité territoriale comme la commune ou les services du département ou par un gestionnaire privé comme une association ou une société. L'avantage d’une crèche familiale est de décharger les parents de toutes les formalités administratives qu'ils ont à effectuer pour l'emploi direct d'une assistante maternelle car ils ne sont pas les employeurs. La crèche collective peut bénéficier de subventions de la CAF.


La garde en crèche parentale.


C’est une association de parents qui gère un lieu d’accueil et recrute des professionnels de la petite enfance, rémunérés par l’association pour s’occuper des enfants de 0 à 3 ans, sous le contrôle de la protection maternelle et infantile (PMI). Une crèche parentale peut généralement accueillir jusqu'à 25 enfants, de façon régulière et/ou occasionnelle. Elle comprend un directeur (puéricultrice, médecin ou éducateur jeunes enfants) et des professionnels comme des auxiliaires de puériculture et des éducateurs de jeunes enfants, à raison d'une personne pour 5 enfants qui ne marchent pas et d'une personne pour 8 enfants qui marchent. La prise en charge des enfants est assurée partiellement par les parents. Ceux qui choisissent d’inscrire leur enfant en crèche parentale doivent s’astreindre à une demi-journée de présence par semaine. Ils doivent s’impliquer dans le fonctionnement de la crèche comme la préparation des repas, l’organisation d’activités ou encore la gestion… La crèche parentale peut bénéficier de subventions de la commune de rattachement ainsi que de la CAF.


La garde en crèche d'entreprise.


Sa vocation est d’accueillir les enfants du personnel (de 2 mois jusqu’à 4 ans) d’un ou de plusieurs employeurs (entreprises, administrations, hôpitaux, etc) dans l’entreprise ou à proximité, pendant les horaires de travail. Il en existe 2 modèles: la crèche d’entreprise, créée à la demande de l’employeur et la crèche inter-entreprises, créée à la demande de plusieurs employeurs qui souhaitent ainsi partager les coûts. Elle peut accueillir jusqu’à 60 enfants et est gérée par une équipe pluridisciplinaire de la petite enfance (auxiliaires puéricultrices, éducateurs de jeunes enfants). à raison d’1 personne pour 5 enfants qui ne marchent pas et d’1 pour 8 enfants qui marchent. Sa création et sa gestion sont assurées soit par l’entreprise ou les entreprises elle(s)-même(s) soit par une association ou une société tierce, spécialisée dans la mise en place de crèches d’entreprises. La crèche d’entreprise est soumise aux mêmes règles de création et de fonctionnement que la crèche publique : autorisation préalable du président du Conseil Départemental, respect des règles de sécurité et d’hygiène et soumise également au contrôle régulier du service départemental de la Protection Maternelle et Infantile (PMI). La crèche d’entreprise peut être subventionnée par la CAF.


La garde en micro-crèche.


Une micro crèche est une structure d’accueil régulière ou ponctuelle pour les enfants de moins de 6 ans, qui a les mêmes caractéristiques qu'une crèche collective, mais qui accueille moins d'enfants - généralement jusqu'à 10 enfants maximum. La micro-crèche regroupe au sein d’un local sécurisé pour la prise en charge et l’accueil des enfants, trois professionnels qui disposent au minimum de 5 ans d’expérience comme assistante maternelle ou de 2 ans d’expérience auprès de jeunes enfants et d’une qualification de niveau V comme le CAP Petite enfance. La micro-crèche peut être gérée soit par une collectivité territoriale, un centre communal ou intercommunal d’action sociale, une association ou une entreprise. Il peut s’agir d’une maison, d’un appartement, etc…soit directement loué par les créateurs de la micro-crèche, soit mis à disposition par la commune. La micro-crèche a un coût environ inférieur de moitié à une crèche classique. Il existe deux possibilités entre lesquelles le gestionnaire doit effectuer un choix, soit le gestionnaire reçoit une aide au fonctionnement de la CAF, soit le versement d’une aide de la CAF directement aux familles.


La crèche privée.


Une crèche dite "privée" est gérée par un organisme ou une société privée. Cela peut sembler être une évidence mais le fonctionnement de la crèche peut considérablement varier selon l'acteur en gestion. Il est par ailleurs courant que les acteurs publics fassent appel à une société privée dans le cadre d'une Délégation de Service Public (DSP) ou d'un Partenariat Public Privé (PPP). D'une manière générale, les crèches privées bénéficient le plus souvent d'un réseau de crèches nationales où les maîtrises de la logistique et de l'organisation permettent une meilleure gestion de l'établissement d'accueil du jeune enfant.


Le jardin d'enfants.


A mi-chemin entre la crèche et l'école maternelle se situe le jardin d'enfans. Un lieu où l’accueil se fait de manière journalière avec un panel d'âges large allant de 2 à 6 ans. Le jardin d'enfants est un système de garde adapté aux besoins de garde flexibles et urgent. Il est important d'identifier les jardins d'enfants proches de chez vous car vous pourriez en avoir besoin un jour ou l'autre. Une petite précision qui a son importance, le jardin d'enfants est systématiquement géré par le service public.


Le RAM - Relais d'Assistant(e) Maternel(le)


Certainement le meilleur lieu d'échange avec les professionnels de la petite enfance de votre lieu d'habitation. Le Relais d'Assistant(e) Maternel(le) est une structure qui permet un échange clair avec les parents et aussi un lieu d'éducation, d'éveil et de sociabilisation pour les enfants où se réunissent les assistants(es) maternels(les) proches du lieu. Bien souvent les RAM permettent aux enfants gardés par les assistants(es) maternels(les) de rencontrer d'autres enfants.