La MAM


MAM : Maison d'assistant(e)s maternels(le)s

Elles ont été créées depuis 2010 en France par la loi* n° 2010 – 625 du 9 juin 2010, relative à la création des Maisons d’Assistants Maternels et portent sur diverses dispositions relatives aux assistant(e)s maternel(le)s. Le décret* n° 2012-364 du 15 mars 2012 relatif au référentiel donne les critères d’agrément des assistant(e)s maternel(le)s travaillant à domicile et dans les MAM. Jusqu’à cette loi, un(e) assistant(e) maternel(le) est une personne qui accueille, moyennant rémunération, des enfants uniquement à son domicile. A présent, l’assistant(e) maternel(e) peut accueillir des enfants de moins de 6 ans au sein d’une MAM, c’est-à-dire dans un local qui n’est pas le domicile de l’assistant(e) maternel(le). Ce mode d’accueil apporte deux belles avancées dans l’exercice du métier d’assistant(e) maternel(le) et dans la relation aux familles (parents-employeurs) :

  • Plusieurs assistant(e)s maternel(le)s peuvent se regrouper pour accueillir les enfants dans un même local (plus convivial) : de 2 à 4 assistant(e)s maternel(le)s, agréés chacun(e) pour l’accueil de 4 enfants maximum (article* L.421-1 du Code de l’action sociale et des familles).
  • La délégation d’accueil d’un enfant est à présent possible auprès des autres assistant(e)s maternel(le)s de la MAM, sans qu’elle ne fasse l’objet d’aucune rémunération. Les assistant(e)s maternel(le)s peuvent ainsi se remplacer en cas d’absence ou animer un atelier avec d’autres enfants que ceux dont il/elle a la garde.

Qui travaille auprès des enfants dans une MAM ?


L’agrément est un agrément individuel d’assistant(e) maternel(le), notifié à l’adresse de la MAM et uniquement celle de la MAM concernée. Il est estimé dans le cadre du nombre et âge des enfants accueillis globalement dans la MAM et en fonction des agréments des autres assistant(e)s maternel(le)s de la MAM. L'agrément est envoyé et soumis à la déclaration au service de la PMI. Il est délivré dans une approche globale des conditions d’accueil, dont les conditions éducatives et l’aptitude des assistant(e)s maternel(le)s à travailler les uns les autres dans l’intérêt des enfants mais aussi de leurs parents.


2 hypothèses se posent : Déjà agréé(e)s ou pas encore ?


  • Soit la personne qui souhaite travailler en MAM est déjà agréée par le président du Conseil Général au regard de son domicile et dans ce cas, elle sollicite alors une modification de son agrément l’autorisant à accueillir les enfants dans la MAM.
  • Soit la personne ne dispose pas encore de l’agrément : elle doit en faire la demande auprès du président du Conseil Général du département dans lequel est située la MAM. L’agrément individuel en MAM n’est plus valable dès lors que l’assistant(e) maternel(le) ne travaille plus à la MAM. Les assistant(e)s maternel(le)s doivent valider la formation obligatoire de 120h ainsi que l’initiation aux gestes de premiers secours pour pouvoir travailler en MAM. La formation doit intégrer les spécificités de l’accueil collectif.

Où les enfants sont-ils accueillis ? Dans quel lieu ?


L’accueil des enfants se fait dans un local public ou privé, qui doit garantir santé et sécurité des mineurs. La MAM est un lieu strictement professionnel, qui ne peut en aucun cas être le domicile d’un(e) assistant(e) maternel(le). Elle doit respecter des normes de sécurité communiquées par la mairie et contrôlées par la PMI (Protection Maternelle et Infantile).


Pour en savoir plus sur les MAM :